A propos de moi...

Mon parcours et ma reconversion professionelle.

Je m’appelle Sandrine, après avoir travaillé dans l’animation socio-culturelle pendant 25 ans, j’ai fait le choix de m’orienter vers un travail manuel qui se rapproche plus de mes envies aujourd’hui.

L’animation socioculturelle m’a permis de m’épanouir dans l’éducation non formelle, de développer et d’affirmer mes valeurs, mais ce métier ne convenait plus à mes attentes d’épanouissement dans ma vie personnelle.

J’ai mis un an à construire mon nouveau projet de réorientation.

A l’origine, de l’envie d’un métier artisanal, de l’amour d’une matière est née la motivation de faire une formation dans les métiers du cuir.

Le cuir une matière noble. Le cuir, les cuirs, par leurs variétés d’origine, d’épaisseur, de couleur, de maniabilité et de résistance se prêtent particulièrement à la création la plus diverse. La cordonnerie, la maroquinerie, la sellerie équestre, du mobilier et des moyens de transport, la bagagerie tous ces métiers évoquent bien les valeurs et la valeur de la matière.

D’abord une formation de 2 jours au Haras de Villeneuve sur lot (47) a éveillé une réelle passion en moi pour ce métier. Un métier qui a conservé les pratiques artisanales de base, dans lequel on doit être vigilant au confort de l’animal et du cavalier, qui produit des articles utiles et pérennes.

Suite à cette immersion, mon engouement pour la création s’est vivifié.

Je me suis outillée, j’ai commencé à imaginer, et créer des modèles divers de maroquinerie pour « me faire la main ». J’y ai pris beaucoup de plaisir, il y a eu des tâtonnements, des ratés et aussi de belles réussites et satisfactions. Pendant ce temps, j’organisais ma reconversion en préparant mon inscription en CAP.

J’ai reçu une formation au métier de Sellier Harnacheur de grande qualité au lycée agricole de Mirande dans le Gers (32) Lors d’un stage en maroquinerie, « création cuir » à Amélie Les Bains(66), Patrick Dalsasso  mon maître de stage m’a confié un chantier de restauration d’un soufflet de forges qui lui a été commandé par le président de l’«association des amis de Serralongue» (66). Ce chantier a été très intéressant et gratifiant, d’autant plus que ce soufflet de forges a vocation à être fonctionnel il est utilisé pour faire des démonstrations de réductions de minérai.

Maintenant diplômée Sellière Harnacheuse, je me place sur le marché des métiers du cuir, je fais le choix de partir sur 3 axes principaux d’activité

  • Le volet créatif et noblesse de l’article,  je crée des articles de maroquinerie dans le domaine de la bagagerie mais également des accessoires (colliers de chiens, portes couteaux, sangles de guitare…).
  • La conservation et la transmission du patrimoine artisanal, j’envisage de continuer à répondre à des demandes de restauration d’objets, d’outils anciens

Mon cœur de métier, l’axe principal de mon activité, la sellerie-harnachement. Proche de la nature, attentive à la préservation de l’environnement, et fervente défenseuse de l’agriculture propre, alternative, j’ai envie d’investir mes nouvelles connaissances et de faire de mon activité un outil, un levier, un soutien à l’agriculture à l’ancienne, respectueuse de la terre, l’agriculture par traction animale. Je souhaite développer un réseau pour équiper ou réparer du matériel d’attelage pour les agriculteurs qui travaillent dans le respect de la nature.

Comment accéder a la boutique ?

En construction..

Comment se passe la commande sur mesure ?

Pour ce qui est du “sur-mesure” nous échangerons sur la création de l’objet que vous souhaitez commander, vos besoins et/ou attentes particulières. (contact mail)

– Pour la maroquinerie. Une fiche  vous sera envoyée  afin de bien définir sa taille et les coloris.

– Pour les équipements de sellerie-bourrellerie et la restauration d’objets –uniquement dans la région Nouvelle-Aquitaine. Je me déplace  pour prendre les mesures et  côtes nécessaires à leur réalisation.  

La provenance de vos produits

J’apporte un regard particulier au choix des peaux que j’utilise. Je privilégie le tannage végétal de la matière qui prodigue plusieurs avantages dont la rigidité, la résistance. Le cuir végétal présente une bonne tenue et une meilleure absorption de l’humidité : les qualités requises aux équipements que je réalise. Mon fournisseur (Decourt Fils) se situe dans la commune de Javerlhac en Dordogne, est adhérent a reso CUIR  (voir site) dont L’objectif du Pôle d’Excellence Rurale de la filière cuir en Périgord (PER CUIR) est d’ augmenter la qualité des cuirs (réduction des cicatrices liées aux barbelés, aux parasites externes) tout en améliorant le bien-être animal et en rémunérant l’éleveur.

Question 4

En construction..